Site des Pradelles à Marillac-le-Franc Site préhistorique en Charente

1 |

Site préhistorique des Pradelles, Marillac-Le-Franc (Charente)

Visite guidée du 26 juillet 2009, par Bruno Maureille (chargé de recherche au CNRS, université Bordeau I) .

- Plus d’informations ici : http://www.hominides.com/html/biographies/bruno_maureille.html
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Moustérien
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Paléolithique_moyen

Site : Le site est un aven, dans du calcaire du Jurassique. Il fait partie de l’ensemble du karst de la Rochefoucauld. Il y avait donc là un réseau de galeries karstiques ( pas de grottes ) .

Période

Une couche argileuse dans le fond a pour origine, des dépôts liés à une rivière qui circulait au moment de la formation de l’aven . Une coulée stalagmitique a été radiodatée à – 86 000 ans (par de l’uranium dans la calcite). Cette couche d’argile est stérile. Dans un site voisin des couches sous-jacentes ont révélé des restes archéologiques. L’argile y est sur une épaisseur d’environ 3 mètres.

Période du Paléolithique moyen, plus précisément la culture du Moustérien type Quina (propre aux Néandertaliens) : de -200 000 à -40 000 ans. Le Moustérien se caractérise par le développement de l’outillage réalisé sur de petits éclats transformés par retouche.

Historique du site

- L’abri sous roche a été découvert un peu avant 1898, et a été exploité par des carriers. Début 1939 du matériel archéologique a été découvert.

- 1966 à 1980 : 14 ans de fouilles et découverte d’une partie d’un crâne , identifié comme celui d’un homme de Néandertal.

- De 1980 à 2000 : site repris par l’université de Paris VI, mais aucune fouille n’a été entreprise.

- A partir de 2001 Bruno Maureille a repris la gestion et a défini un projet scientifique. Chaque été une campagne de fouilles est réalisée .

Données

- Aucun signe de feux...donc ce n’était pas un site de vie. On a défini pour ces hommes de Néanderthal un régime similaire à ceux des grands carnassiers de l’époque.

- De nombreux crânes d’animaux (rennes, chevaux, bisons) et des os des membres. Des traces sur les os témoignes par exemple de l’extraction de la viande, des tendons.

- Lieu assimilé à une halte de chasse (et non un site de vie)

- Que des crânes humains et des membres (adultes et enfants néandertaliens)...pas le tronc. Probablement de l’anthropophagie alimentaire. On sait qu’il existe à l’époque des sépultures néandertaliennes. On n’explique pas la présence de certaines parties du corps seulement (pas de corps entiers) .

- le Paléolithique moyen est marqué par d’importantes fluctuations climatiques globales, caractérisées par des alternances de phases glaciaires et interglaciaires, comportant elles-mêmes d’importantes oscillations plus ou moins rapides. Les populations moustériennes européennes ont donc connu des climats très variés.

- Le site a été comblé il y a – 32 000 ans, ce qui marque la fin de son occupation .



Pour découvrir d’autres sites en Charente à travers le journal Charente libre :
- http://www.charentelibre.fr/2011/01/13/sites-archeologiques-le-match-public-prive,1015748.php
- (http://www.charentelibre.fr/2011/01/12/la-grotte-de-vilhonneur-echappe-a-l-etat,1014979.php->http://www.charentelibre.fr/2011/01/12/la-grotte-de-vilhonneur-echappe-a-l-etat,1014979.php]
- http://www.charentelibre.fr/2010/10/26/l-ere-prehistorique-se-decouvre-a-montbron,1003406.php